Une collection néolithique du Sahara atlantique – Banc d’Arguin (Mauritanie) – en vente sur internet en 2022

Cette série de plus de 600 pièces est très représentative de l’industrie en silex blonde de la culture néolithique de Tintan (golfe d’Arguin), datée entre > 5500 et 4000 B.P. (cf. Vernet, 2007 : figs. 44 à 49). Elle a l’intérêt d’être homogène, même si elle a été essentiellement récoltée sur les presqu’iles du Cap Blanc et de Tintan. La région (le golfe d’Arguin au sens large) a été plus étudiée que la plupart des autres provinces de Mauritanie. Elle est bien datée et son contexte paléoenvironnemental est assez précis (Cf. références bibliographiques infra). La culture néolithique de Tintan est apparentée aux ensembles humains de même époque du littoral saharien plus au nord, mais aussi aux grands espaces continentaux du Rio de Oro, du Tiris (travaux de A. Saenz de Buruaga) et du Zemmour (autour de l’Azrag : Vernet et al., 2016).

Sur cette planche, la grande pointe en bas à droite appartient en fait à la culture épipaléolithique de Foum Arguin, très présente dans la région (Vernet, 2004)

Lamelles, microlithes et perçoirs sont nombreux

Nombreux perçoirs

Forets

Outils sur lames

Segments de cercle

Grattoirs

Une hache en silex partiellement polie, dans le lot de pièces du Banc d’Arguin du site internet. Elles ne sont que quelques-unes dans la région, contrairement à la région du Tilemsi, au Mali, où elles sont nombreuses, mais d’un type assez différent.

Pour compléter l’ensemble, deux planches de très belles pièces provenant également d’internet :

Références bibliographiques :

SAENZ DE BURUAGA A., MOHAMED ALI H., LOPEZ QUINTANA J. C. et al., 2005 Alemoria deI Proyecto arqueologico y cultural general de cooperacion e im’esligacion vasco-saharaui «Recuperacion, conservaci6n y estudio deI patrimonio arqueol6gico deI Sahara Occidental) y de su aplicacion sistematica mas especfjica en el area geografica deI Tiris. AClllaci6n y resultados de la Expedicion Arqueol6gica Vasca al Sahara Occidental-2005. VitoriaGasteiz. 2005 (2 \015.). 92 y 123 pp.

SAENZ DE BURUAGA A., MOHAMED ALI, H., ERRASTl, X., et al., 2005
Memoria dei Proyeto arqueologico y cultural general de cooperaci6n e invesligaci6n vasco-saharaui «Reeuperaci6n, conservaei6n y estudio deI patrimonio arqueologico deI Sahara Occidental)) y de su aplicaci6n sistematiea mas especifiea en el area geografica dei Tiris. ACfUaci6n y resultados de la Expedieion Arqueol6gica Vasca al Sahara Occidental-2007. Vitoria-Gasteiz. 2007 (1 vol.). 271 pp.

SAENZ DE BURUAGA A., MOHAMED ALI, H., ERRAST1, X., OUANA SlOAHMED, et al., 2008. Memoria deI Proyecto arqueologicoy cultural general de cooperacion e investigacion vasco-saharaui. Recuperacion, conservacion y estudio dei patrimonio arqueologico deI Sahara Occidental y de su aplicacion sistematica mas espec(fica en el area geografica dei Tiris. Actuacion y resultados de la Expedici6n Arqueologica Vasca al Sahara Occidental-2008. Vitoria Gasteiz, 2008 (1 vol), 373 p

SAENZ DE BURUAGA A., MOHAMED ALI, H., ARRUABARRENA, J. M., et al., 2011
Memoria dei Proyecto arqueologico y cultural general de cooperacion e investigacion vasco saharaui «Recuperacion, conservacion y estudio deI patrimonio arqueologico dei Sahara Occidental y desu aplicacion sistematica mas especifica en el area geografica dei Tiris. Actuacion y resultados de la Expedicion Arqueol6gica Vasca al Sahara Occidental. Vitoria-Gasteiz, (1 vol.), 366 pp.

SAENZ DE BURUAGA A., 2014
Nuevas aportaciones al conocimiento del pasado cultural del Tiris Occidental. 2008-2011
Servicio Centtral de Publicaciones del Gobierno Vasco, Vitoria Gasteiz : 569 p.

SAENZ DE BURUAGA A.,. et al., 2018
Avances en el conocimiento del pasado cutural del Tiris, Sahara Occidental. Inventario del Patrimonio Arqueologico. Progrès dans la connaissance du passé culturel du Tiris, Sahara Occidental. Inventaire du Patrimoine Archéologique. 2012-2016. (également en basque et en arabe)
Servicio Central de Publicaciones del Gobierno Vasco, Vitoria Gasteiz, 133 p. + Fichier USB : Catálogo-Inventario del Patrimonio Arqueologico del Tiris, pp. 135-143

VERNET R., 2004
L’industrie de Foum Arguin (nord-ouest de la Mauritanie) : Une culture épipaléolithique de l’ouest saharien entre cap Juby et Cap Timiris
Sahara, 15, 2004 : 75-82

VERNET R., LE FLOCH R., PASTY J.F., GAUTHIER Y., 2016
Une région archéologique sinistrée : préhistoire de la région de Zouerate (Mauritanie)
Ikosim, Alger, n° 5 : 21-56

Publicité

Une collection d’armatures de la culture néolithique de Tichitt en vente sur internet (2021-2022)

Environ 220 armatures de flèche ont été repérées sur internet en 2021-2022. Elles sont représentatives (mais sans grand intérêt scientifique du fait de leur mode d’acquisition par les sites marchands) de la culture néolithique de Tichitt, déjà largement évoquée dans ces pages :
http://les-armatures-de-fleche-de-louest-saharien-2-la-culture-de-tichitt
(17 juin 2017).

L’ensemble est unique dans le Sahara, par les matériaux, les dimensions, les techniques de fabrication et les techniques de fabrication. D’après mon expérience, sans doute aussi par leur abondance, si j’en crois certains « amas » d’armatures vendues à Kiffa ou à Nouakchott dans le passé (vers 2000, un lot d’un mètre carré sur 10 cm d’épaisseur discrètement exposé entre deux gros générateurs sur l' »avenue de la dune ». Hélas, je n’avais pas mon appareil photo…). Le filon a probablement commencé à se tarir, le nombre de pièces à vendre ayant tendance à diminuer…

On rappellera que ces pièces sont pour la plupart hors échelle.

La ligne du bas est constituée d’armatures « doucies » (i.e. partiellement polies), également appelées « pointes d’Enji ».

Une collection néolithique du littoral atlantique saharien – « bordj sud Maroc » (en vente sur un site internet en 2021)

Ces 120 pièces de silex blond proviennent du littoral atlantique marocain, sans doute entre le cap Juby et Dakhla, mais aucune localisation précise n’est fournie. La série paraît homogène, dans une région où l’iconographie photographique n’est pas abondante. Le principal ensemble publié provient de l’ouvrage de J. Martinez Santa-Olalla J.,   qui date de 1944 : l’auteur a publié le volume d’illustrations, mais pas celui des textes, ce qui ne facilite pas l’utilisation d’une iconographie très riche. On constatera que la série est apparentée, tout au long du littoral atlantique saharien (jusqu’au cap Timiris) au Néolithique régional, connu par de nombreux travaux, souvent anciens et rarement synthétiques. N. Petit-Maire et al. (1995) et R. Vernet (2007) sont les principales exceptions (cf. références bibliographiques en fin de page).

La page suivante de ce blog exposera une autre collection récoltée sur internet en provenance du Banc d’Arguin – où le pillage est à peu près complet.

Les trois planches suivantes ne sont évidemment pas tirées d’un site internet, mais de la publication par A. Louart (2016) de la collection du capitaine Vasquez conservée au Musée de Santa Cruz de Tenerife, et qui comporte plusieurs milliers de pièces, principalement du lithique.

Références bibliogaphiques :

CHARON M., ORTLIEB L., PETIT-MAIRE N., 1973 – Occupation humaine holocène de la région du Cap Juby (Sud-Ouest marocain).
Bulletin et Mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris, 10/XIII : 372-412.

GREBENART D., 1975a
Matériaux pour l’étude de l’Epipaléolithique et du Néolithique du littoral atlantique saharien du Maroc
Actes du coll. sur l’Epipaléolithique. Aix 1972, Paris, CNRS : 151-186

LETAN R., 1967
Un campement néolithique à Tarfaya
Bull. Archéo. Maroc, n°7 : 137-150

LOUART Agnès, 2016
La colecion del Capitan Vazquez
Museo de Santa Cruz de Tenerife, Caja Canarias Fundacion

MARTÍNEZ SANTA-OLALLA J.,   1944a
El Sahara español anteislámico. (Algunos resultados de la primera expedición paletnológica al Sahara, julio-septiembre, 1943).
Láminas. Acta Arqueológica Hispánica, II, Actas y Memorias de la Sociedad Españolade Antropología, Etnografía y Prehistoria, Comisaría General de Excavaciones Arqueológicas, Ministerio de Educación Nacional, Madrid, 235 p.

ONRUBIA PINTADO J., 1996
Archéo-écologie et évolution des occupations humaines holocènes du bassin côtier de Tarfaya
Bassin de Tarfaya,  J. Riser éd., p. 237-250

ONRUBIA PINTADO J., BALLOUCHE A., 1996
Les industries épipaléolithiques de Taoukelt : les sites TR-3 et TR-15
In Le Bassin de Tarfaya, J. Riser éd. : 153-190

PETIT-MAIRE et al., 1979
Le Sahara atlantique à l’Holocène. Peuplement et écologie
Alger, Mém. CRAPE n°28

RISER J., dir., 1996
Le bassin de Tarfaya (Maroc atlantique, 28e Nord). Paléoenvironnements, Paléoanthropologie, Préhistoire
L’Harmattan, Paris, 1996., 294 p.

RODRIGUE A., 2002
Contribution à l’étude des industries lithiques du littoral saharien marocain. Gisements du km 20 et de l’oued Laguig
Bull. Musée Anthropol. Monaco, 42 : 23-40

RODRIGUE A., 2014
Les industries préhistoriques des amas coquilliers de Tarfaya (Maroc saharien atlantique)
Ikosim, n° 3 : 139-147

SEARIGHT S., 1998
Un campement préhistorique à Tarfaya : le site Letan
Bull. Archéo. Marocaine : 109-124

VERNET R., 2007
Le golfe d’Arguin de la préhistoire à l’histoire. Littoral et plaines intérieures
Collection PNBA n° 3, Nouakchott, 202 p.